Processus de recrutement : l’avis des candidats

Il n’est pas acceptable pour les recruteurs de constater que les pépites qu’ils ont identifiées renoncent à intégrer leur entreprise suite à une mauvaise expérience de recrutement. De plus en plus volatiles et courtisés, les candidats n’hésitent plus à écourter les échanges avec les recruteurs. Confrontés à la pénurie des talents et à un phénomène de ghosting (le candidat recruté ne se présente pas lors de sa prise de poste attendue), les entreprises doivent réviser leur processus afin d’offrir la meilleure expérience candidat possible. D’où provient la déception ? Quelles en sont les conséquences ? Parole aux candidats.

Recrutement : 2 nouvelles pistes à explorer

70 % des candidats sondés déclarent avoir vécu une expérience de recrutement déceptive. A l’heure où certaines entreprises sécurisent le choix de leurs nouveaux talents en multipliant les entrevues, ces derniers aspirent à un processus plus simple et plus court. Ainsi, Google a réduit le nombre d’entretiens pré-embauche : 4 entrevues au maximum vs une dizaine jusqu’alors, un exemple à suivre !

Si le contenu de la mission, la localisation du travail et le niveau de salaire constituent les 3 critères principaux les incitant à postuler, les candidats se découragent face au manque d’agilité des processus de recrutement actuels. Pour gagner du temps et réduire les déplacements, ils considèrent que l’entretien vidéo différé constitue une alternative très efficace. Et vous, avez-vous exploré cette piste ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin