BLOG RH

Les cadres franciliens sur le départ ?

Quitter l’Ile-de-France, qui n’y a jamais pensé… Les cadres font bel et bien partie de ceux qui envisagent un départ en province, d’après une étude publiée en août 2019*. Partir vivre en région est donc un projet réfléchi et motivé par diverses raisons, mais toutes les zones ne présentent pas le même attrait. Pourquoi les cadres aspirent-ils à changer de lieu de vie et quelles concessions sont-ils prêts à faire pour réaliser ce projet ? Quid de la réalité du marché de l’emploi ? Quel profil et quelle part de cadres passeront effectivement à l’acte dans les prochains mois ? Eclairage.

Infographie : les cadres franciliens, tous sur le départ

 

Toutes les régions ne présentent pas la même attractivité aux yeux des cadres. Ces derniers sont réalistes, et candidatent à des fonctions situées en dehors de leur zone de prédilection : la région Hauts-de-France reçoit presque autant de CVs que la Nouvelle-Aquitaine ! Les jeunes sont particulièrement disposés à changer de vie, mais ils rejoignent les rangs de leurs aînés lorsqu’il s’agit des concessions qu’ils ne sont pas prêts à faire. En effet, un poste aux contours peu stimulants ne saura pas convaincre les talents de changer. En 2019, le fossé qui sépare le désir de mobilité et le passage à l’acte est encore énorme. Entre l’émergence des NTIC, le succès du télétravail et le renforcement des réseaux de transports, il se pourrait que cette affirmation ne soit plus vraie d’ici 5 ans !

*Source : Apec – Attractivité des régions pour les cadres d’Ile-de-France, août 2019

 

Partager sur

retour