BLOG RH

Une gestion RH fluidifiée pour une productivité dopée :
fantasme ou priorité ?

« Tendre à plus d’agilité » : aujourd’hui, l’engouement des salariés et des médias pour le principe de flexibilité est tel que cette méthode devient un objectif à part entière dans de nombreux groupes. A l’instar de tous les Services fonctionnels d’une entreprise, les Ressources Humaines n’échappent pas à ce phénomène de mode. Mais qu’entend-on par gestion RH agile ? Comment transformer l’organisation pour quels résultats visés ? 3 idées reçues à oublier pour aider les RH à y voir plus clair et repenser des processus clés qui gagneraient à être moins verrouillés.

La mobilité interne n’est pas un levier

La mobilité interne n’est pas un levier

Nouveau poste à pourvoir dans l’entreprise, profil mouton à 5 pattes recherché. Vers qui se tourne-t-on pour trouver la perle rare ? Bien souvent, on pense en premier lieu au pôle recrutement, en charge de sourcer les meilleurs talents en dehors du cercle de l’entreprise. Erreur !

Et si les RH choisissaient au contraire de promouvoir davantage la mobilité interne ? En effet, un recrutement mené en interne s’accompagne de nombreux atouts. On peut noter par exemple les vertus d’un onboarding grandement facilité, d’une bonne connaissance d’ores et déjà acquise de l’organisation en place, d’un solide tissu relationnel qui sont autant d’arguments qui abondent dans la promotion de cette solution.

Qui dit mobilité interne dit ouverture d’esprit, il faut savoir voir au-delà des compétences mobilisées par un salarié pour un poste donné afin d’estimer justement le potentiel de sa réussite dans une autre fonction. Ici, l’agilité prend sens : savoir projeter un talent dans un autre Service, voir faire un virage 360° dans sa carrière, c’est accepter que rien ne soit figé et que chacun puisse se révéler tout aussi bon, voire meilleur, dans un contexte différent. A la clé, des gain de temps (des processus de formation réduits pour une ressource opérationnelle rapidement) et des économies tangibles (recrutement, fidélisation).

La rémunération gagne à être axée sur la performance individuelle

La rémunération gagne à être axée sur la performance individuelle

Chaque salarié accomplit une mission qui lui est propre, dont les résultats doivent être évalués de sorte à lui offrir une rémunération aussi juste que possible. Faux !

Le salaire individuel peut être, et même devrait être, une composante d’un package plus global ! Il convient de ne pas se concentrer uniquement sur les réalisations d’un collaborateur pour déterminer si ces dernières ouvrent le droit à une éventuelle prime ou autre gratification. Il va de soi que le travail en équipe et les synergies générées par les interactions entre les salariés créent de la valeur !

Aussi, une gestion RH agile doit valoriser les résultats collectifs et l’esprit d’équipe. Plusieurs systèmes peuvent être mis en place : part variable associée à un objectif collectif à atteindre, incentive pour challenger différentes équipes d’un même service, séminaires inter-services visant à renforcer les liens entre les salariés… Seule limite : l’imagination (et le budget alloué à cette contribution, certes).

Chaque logiciel RH peut vivre indépendamment des autres

Chaque logiciel RH peut vivre indépendamment des autres

Notes de frais, gestion des congés, pilotage social, formation… Autant de spécialités RH qui ne sont pas corrélées et peuvent être organisées en silo. Stop !

Des solutions indépendantes les unes des autres en 2019, « ça existe encore ? », s’interrogeront certains. Ce type d’organisation, mis en place souvent de longue date, peine souvent à évoluer dans les grands Groupes. Et pourtant, ils auraient vraiment tout à y gagner, à commencer par une agilité nettement améliorée !

Un SIRH full web intégré : aujourd’hui, c’est LA réponse aux enjeux évolutifs des ressources humaines. La Solution idéale couvre un périmètre fonctionnel aussi large que possible, adaptée aux besoins de chaque employeur. Un grand Groupe voudra s’équiper en outils GPEC, une PME cherchera en priorité des logiciels pour simplifier la gestion administrative des absences et des frais professionnels. On vous laisse imaginer les gains de temps lorsque toutes les informations liées à la paie remontent automatiquement, sans traitement manuel !

Quels que soient les objectifs poursuivis, la constitution d’un SIRH offrant l’exploitation d’une base de données sociales unique et mise à jour en temps réel est la clé pour une gestion RH plus productive et plus performante. Oubliés, les contraintes liés aux interfaces, aux transferts de données, etc. La Solution idéale est adaptée à un accès multi-utilisateurs, paramétrable en fonction des droits et habilitations de chacun.

Conclusion

Pour une gestion RH agile, voici donc nos trois conseils qui viennent tordre le cou à trois idées reçues :

  • faites preuve d’une ouverture d’esprit à chaque instant, pensez compétences plutôt que CV
  • n’hésitez pas à faire évoluer le système de rémunération en place dans l’organisation pour valoriser le collectif,
  • équipez-vous d’outils innovants et intégrés.

Ainsi, l’agilité ne sera pas qu’un vain objectif mais un moyen concret d’insuffler productivité, efficacité et fiabilité dans tous vos processus RH !

Partager sur

retour