Activité partielle : retour sur cette aide aux PME

mauv

Initialement prévue pour les grandes entreprises, l’activité partielle a été étendue aux TPE et PME. Ce dispositif leur a-t-elle permis de survivre à la crise sanitaire ? Combien d’entre elles ont bénéficié de cette aide ? Réponses. 

L’activité partielle : le filet de sécurité des TPE et PME

90 % des petites entreprises ont profité du dispositif mis en place par l’Etat soit un total de 600 000 entreprises concernées depuis le début de la crise sanitaire. Pourtant, avant le mois de mars, aucune d’entre elles n’en avait entendu parler !  En capacité d’indemnisé un salarié à hauteur de 70 % de son salaire brut et 84 % de son salaire net, le reste à charge est nul pour les entreprises fortement impactées par les conséquences de la crise de COVID-19. 

L’activité partielle : les TPE majoritairement concernées

Fortement impactées par la crise sanitaire, les TPE de moins de 20 salariés représentent à elles seules 40 % des demandes de recours à l’activité partielle. Les principaux secteurs d’activité concernés sont : 

  • L’automobile  
  • L’hôtellerie – restauration
  • La construction. 

Poumon économique du pays, l’Ile-de-France concentre 20 % des demandes des entreprises. 

Pour optimiser la gestion des plannings en période de crise sanitaire, découvrez les logiciels Planning GTA. Pour plus d’informations, contactez-nous ! 

Source : Entreprise & Carrières 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin